11 juillet 2018

Kenya: mettre un terme à la propriété anonyme d'entreprises

Le Kenya est l’un des premiers pays d’Afrique à mettre en place un registre public des entreprises.

Le Kenya figure parmi les endroits les plus secrets du monde pour les flux financiers entrant et sortant du pays. Dans le but de lutter contre le blanchiment d'argent, l'évasion fiscale et les transactions illicites, le pays s'est engagé à défendre une législation exigeant que toutes les entreprises publient les noms et adresses de leurs propriétaires réels ou «véritables» dans un registre. Cela rend plus difficile de cacher de l'argent sale par le biais de sociétés écrans anonymes. Le gouvernement travaille également en partenariat avec la société civile pour partager des informations qui contribueront à augmenter le nombre d'entreprises déclarantes.

Le Kenya est l’un des premiers pays d’Afrique, et l’un des deux tiers environ dans le monde, à mettre en place un registre public des sociétés. La nouvelle loi et le nouveau registre public constitueront un outil puissant pour les enquêteurs, les organes de surveillance publics et les journalistes dans la lutte contre la corruption.

VOIR TOUTES LES CONTES IMPACT