11 juillet 2018

Kaduna, Nigeria: Tous les regards sont braqués sur le gouvernement

Une percée dans l'engagement des citoyens

L’État de Kaduna au Nigéria a besoin de meilleures routes, d’écoles et d’hôpitaux. Un milliard de dollars environ est nécessaire pour construire une nouvelle infrastructure. De l'aveu même du gouvernement, celui-ci a trop dépensé et sous-exécuté des projets d'infrastructure, qui sont notoirement vulnérables à la corruption. Pour remédier à ce problème, le gouvernement de Kaduna a lancé le projet «Eyes and Ears», qui permet aux citoyens de surveiller les projets d'infrastructure du gouvernement.

«Eyes and Ears» appelle les citoyens à surveiller les projets du gouvernement. Plusieurs plates-formes permettent de signaler les progrès et les problèmes liés à la mise en place d'une infrastructure: une application pour smartphone permettant de télécharger des photos de sites, la messagerie texte, des lignes d'assistance téléphonique et via la plate-forme de médias sociaux Twitter. Les informations collectées sont organisées et transmises aux autorités compétentes pour suite à donner. Une base de données a été créée pour mettre en liste noire les entrepreneurs qui ne font pas le travail.

Les premiers résultats ont été impressionnants. Selon le gouvernement, l'argent circule plus rapidement dans les projets, la qualité du travail s'est améliorée et la participation des citoyens a augmenté. La Banque mondiale a décrit «Eyes and Ears» comme une avancée décisive dans la participation des citoyens. Selon le commissaire au budget, le gouvernement reçoit «des commentaires quotidiens sur la qualité ou non de nos projets dans l’État».

VOIR TOUTES LES CONTES IMPACT