18 septembre 2019

Costa Rica: renforcer la justice par la participation

La gestion suspecte des pensions et des salaires dans l'appareil judiciaire du Costa Rica a laissé les citoyens déconnectés de leurs propres tribunaux, souvent considérés comme les institutions les moins fiables de plusieurs pays d'Amérique latine.

Craignant que la confiance des citoyens dans les institutions judiciaires ne soit pas rétablie, le gouvernement a accepté de s'associer à la société civile pour créer une politique de justice ouverte qui permettra aux citoyens, aux organisations et aux autres entités de surveiller de plus près les processus judiciaires et de rendre les ressources juridiques plus disponibles. Pour la toute première fois, et dans le but de rendre le processus plus inclusif, les représentants du gouvernement ont eu recours aux tribunaux situés dans des zones situées à l'extérieur de la capitale pour entendre ceux qui étaient rarement consultés dans les processus décisionnels. A terme, le gouvernement et la société civile espèrent concevoir une stratégie régionale pour partager leur expérience en améliorant l'accès à la justice dans les pays d'Amérique latine et des Caraïbes, devenant ainsi potentiellement un leader régional en matière de justice ouverte.

En plus d'assurer la transparence, la responsabilité et la collaboration des tribunaux, le travail du Costa Rica en faveur de l'ouverture de la justice aide le pays à prendre des mesures importantes pour mettre en œuvre SDG16 (Accès à la justice).

VOIR TOUTES LES CONTES IMPACT