le 20 novembre 2019

Afghanistan: Ouverture de tribunaux pour lutter contre la violence sexiste

Les femmes du monde entier font toujours face à de nombreux défis, mais les inégalités existantes et la discrimination institutionnalisée sont beaucoup plus ressenties chez les femmes confrontées à la guerre et / ou à des situations d'urgence. En Afghanistan, les femmes victimes de violence sexuelle, de déplacement interne, de pauvreté ou n'ayant pas accès à la santé ou à l'éducation disposent rarement des outils ou des mécanismes pour s'attaquer aux problèmes qui affectent leur bien-être. Fait important, la prévalence de la corruption, des abus de pouvoir, du manque de professionnalisme ou même de la pression culturelle peut restreindre le droit de la femme afghane à des services judiciaires de qualité. 

Pour remédier à ce problème, le secteur de la justice afghan a mis en place des tribunaux spéciaux chargés des affaires de violence à l'égard des femmes. Disponibles dans les provinces 15 de 34, ces tribunaux sont souvent dirigés par des femmes juges et peuvent contribuer à un accès inclusif à la justice, accroître la responsabilisation et potentiellement réduire les crimes basés sur le genre. Selon la Commission indépendante des droits de l'homme en Afghanistan, depuis la mise en place des tribunaux, des cas de violence à l'égard des femmes commis par 4,340 ont été enregistrés dans tout le pays, rien qu'en 2018. 

Dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert, le gouvernement afghan, en association avec l’Afghan Independent Bar Association, des réseaux de défense des droits des femmes et des organisations de défense des droits, établira davantage de tribunaux dans d’autres provinces, rendant ces tribunaux disponibles dans plus de 12% du pays. En outre, la Cour suprême d'Afghanistan organisera une série de formations à l'intention des fonctionnaires gouvernementaux pour traiter efficacement le problème des tribunaux et s'attachera à mieux faire connaître cette ressource afin qu'un plus grand nombre de femmes en dehors des zones métropolitaines puissent accéder aux tribunaux.

En dépit des nombreuses difficultés liées à la sécurité des femmes juges et du personnel des tribunaux hors des grandes villes et des conséquences sur l'accès des femmes en dehors de ces villes, les citoyens afghans travaillent ensemble pour remédier à la vulnérabilité des femmes dans les situations de conflit et d'urgence adopter et mettre en œuvre une politique impliquant les principales institutions gouvernementales, notamment les ministères de l'Intérieur et de la Justice. 

VOIR TOUTES LES CONTES IMPACT